Aperçu des richesses d'Alger

  • 3 jours
  • Printemps
  • Eté
  • Automne
  • Couple
  • Famille
  • Amis
  • Culture / Patrimoine
  • Faible

Un week-end à Alger reste cours, tellement cette ville regorge de richesse. Pour ce séjour, vous découvrirez les lieux incontournables de la capitale, et profiterai d'une dernière journée pour faire un saut dans le temps avec une excursion sur des sites archéologiques.

Galerie photos

Vue sur la basilique Notre-Dame d'Afrique.

Chargement en cours...

Veuillez patientier

Étapes

  • ALGER
ajouter les étapes

Vous pourrez le modifier à volonté dans l’éditeur

Détail du séjour : Aperçu des richesses d'Alger - 3 jours

Jour 1 : Visite de l'ancienne ville coloniale

Vous pouvez commencer la visite d'Alger par la découverte de son centre. Malgré l'expansion incessante de la ville, le développement de nouveaux quartiers périphériques et les vaines tentatives de déplacement du centre de la capitale vers le sud, le coeur actuel de la ville demeure l'ancienne ville coloniale. Elle s'articule autour de ses principaux axes, les rues Didouche (ex-Michelet) et Larbi ben M'Hidi (ex-d'Isly), le boulevard Khemisti (ex-Laferrière), et le front de mer, et de ses principales places, la place Audin, le square port Saïd (ex-Bresson). Débutez la journée au musée des Antiquités et des Arts islamiques, qui est avec le musée du Bardo, plus bas, un des plus intéressants musées de la capitale. Vous descendrez la rue Didouche, cette mythique artère parfois comparée aux Champs Elysées. Coeur de l'ancienne ville coloniale, cette rue présente les plus beaux aspects de l'architecture néoclassique française. La cathédrale du Sacré-Coeur à l'architecture moderniste se démarque franchement de cette succession d'immeubles anciens arborant fièrement moulures, mosaïques et balustrades en fer forgé. La Grande Poste, fleuron de l'architecture néo-mauresque, symbole de l'Alger colonial, est encore aujourd'hui le point de repère des Algérois. La découverte du centre-ville se poursuit par la rue Larbi Ben M'Hidi, plus connue sous son ancien nom, rue d'Isly, bordée de snacks et de boutiques en tous genres. Plus loin, la place Touati-Mohamed, plus connue sous le nom de square Port Saïd ou Bresson, où s'impose le majestueux Théatre national d'Alger, offre le spectacle d'un impressionnant bureau de change à ciel ouvert. Une pause café au " Tantonville " tombera à point. La rue Bab-Azzoun mène à la place des Martyrs (ex-place du Gouvernement) qui était l'ancien centre d'Alger dès l'arrivée des Français et jusqu'au début du XXe siècle.

Le retour vers le centre-ville se fera en longeant le front de mer. Cette balade est d'autant plus agréable en fin de journée lorsque la ville est baignée par la lumière crépusculaire. Vous pourrez admirer alors l'ensemble architectural monumental édifié sur 1 500 m au cours des premières années de la présence française par Frédéric Chassériau.

La journée peut se terminer par une balade en taxi le long du boulevard de Martyrs, qui de nuit comme de jour offre de magnifiques points de vue sur la baie et la ville.

Jour 2 : Découverte de la vieille ville, la Casbah

Impossible de séjourner à Alger sans visiter la Casbah. La matinée, alors que les rues sont encore calmes et la lumière douce, peut être consacrée à la découverte des secrets du vieil Alger. Le point de départ de cette visite sera par exemple la citadelle, l'ancienne forteresse militaire turque, actuellement fermée au public pour rénovations. A partir de là, vous pouvez suivre un itinéraire bien précis afin de ne manquer aucun des principaux trésors de la vieille ville arabo-berbère et ottomane. De manière générale, on vous recommandera d'être accompagné d'un guide ou d'une personne connaissant bien les lieux, mais il est possible de visiter seul la casbah, à condition de rester prudent, discret et de s'en tenir à l'itinéraire proposé dans ce guide. Dans la partie haute de la Casbah, vous découvrirez la maison du Millénaire, réplique d'une habitation traditionnelle algéroise, la mosquée Sidi Ramdane, la fontaine Bir-Chebana puis, dans la basse Casbah, vous choisirez de visiter le palais Dar Mustapha Pacha et ne manquerez pas d'admirer la symbolique mosquée Ketchaoua.

Le début d'après-midi peut être consacré à la visite du Bastion 23 que vous rejoindrez en traversant la place des Martyrs (ex-place du Gouvernement), en longeant le front de mer, les mosquées El-Djedid et El-Kebir puis l'Amirauté. 
En milieu d'après-midi, vous pouvez envisager de gagner la basilique Notre-Dame-d'Afrique et de vous laisser séduire par toute la spiritualité des lieux. Rejoignez en fin d'après-midi le légendaire Jardin d'Essai. Puis en fin de journée rendez-vous au Maqâm Echahid, monument érigé à la mémoire des martyrs de la révolution algérienne. A quelques encablures de l'esplanade Riadh El-Feth, la vue sur le port, la baie et le jardin d'essai est admirable.

Jour 3 : Sites antiques et historiques autour d'Alger

Si vous avez la possibilité de séjourner une troisième journée à Alger, nous vous conseillons d'aller découvrir l'un des plus beaux sites antiques de la Méditerranée. Tipasa, situé à soixante-dix kilomètres à l'ouest d'Alger, est un ensemble de vestiges phéniciens, romains, paléochrétiens et byzantins. Cherchell, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Tipasa, n'est autre que l'ancienne capitale de la province romaine de Maurétanie césarienne. Si le site paraît malheureusement délaissé, la ville détient deux riches musées archéologiques possédant d'exceptionnelles sculptures et mosaïques anciennes. Sur la route d'Alger à Tipasa, le Mausolée royal de Maurétanie empli de mystères serait un édifice funéraire datant d'entre les IIIe et Iersiècles av. J.-C.

Vous pourrez le modifier à volonté dans l’éditeur